! Informations antérieures à 2002 : mise à jour à venir

Vincent Paulet

Compositeur français né en 1962 à Reims

Après de premières études musicales à Reims, où il est né en 1962, Vincent Paulet est, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, l'élève de Jean-Claude Raynaud (harmonie), Jean-Claude Henry (contrepoint), Michel Merlet (fugue), Serge Nigg (orchestration) et Claude Ballif (analyse), et obtient un premier prix dans chacune de ces disciplines.

Sa formation d'organiste (classe de Gaston Litaize au C.N.R. de Saint-Maur) l'amène à une activité de concertiste, à laquelle il met fin en 1994 dans le but de se consacrer principalement à la composition.

Lauréat des concours internationaux de Saint-Rémy-de-Provence, Kobe (Japon), Trieste et Tarragone (Espagne), prix Pierre Cardin et André Caplet de l'Académie des Beaux-Arts, il est le premier compositeur français à remporter, en 1997, le prix «Alea III» de Boston.

Compositeur en résidence au Théâtre de la Renaissance d'Oullins (Rhône), puis au «Bel Image» de Valence, il est pensionnaire de la Casa de Velázquez (Espagne) de 1994 à 1996.

Exécutées en France et dans la plupart des pays d'Europe, ainsi qu'aux U.S.A., au Canada, au Japon et en Russie, ses oeuvres ont été interprétées notamment par Mark Foster, Paul Méfano, Olivier Latry, Isabel Soccoja, Ishiro Nodaïra, Alain Neveux, Jacqueline Méfano, Young-Ji Song, Chrystel Delaval, les quatuors Parisii, Ravel et Danel, les ensembles Alea III de Boston, 2E2M, Erwartung, Controverse, le choeur de chambre «Les Éléments»...

Commande de l'État, sa symphonie «l'Office des adieux» a été créée par Stéphane Cardon, à la tête de l'Orchestre National de Lille, en 1999.

Vincent Paulet est actuellement professeur d'écriture au Conservatoire National de Région de Lille.

Catalogue des Editions Jobert


© Ircam-Centre Pompidou, 2002